L'HISTOIRE ET LE PROJET DE ABINANIEN

Notre histoire

 

Une partie de l’enfance de la Présidente, Elisabeth Coniglio, s’est passée à Bobo-Dioulasso, deuxième ville du Burkina Faso. Elle est tombée amoureuse de ce pays et de sa population.
Toutes les réminiscences de sa jeunesse heureuse la ramènent sur cette terre en 2014. Son envie la plus profonde est d’arriver à mettre ses capacités professionnelles et son savoir-faire au service de ce lieu et de ces gens qu’elle porte au fond de son cœur. A son retour de voyage, elle crée l’Association Abinanien avec l’aide de sa fille Sara, aujourd’hui trésorière, pour ouvrir un orphelinat à Bobo-Dioulasso qui, dans un premier temps, accueillera les plus fragiles c’est-à-dire les nourrissons de 0 à 3 ans.

 

Notre projet

 

Les premiers bébés sont accueillis dans une grande maison que nous louons à Bobo-Dioulasso.

Pour financer le projet, à savoir le fonctionnement de l’orphelinat pour nourrissons, nous réalisons différentes actions:

  • organisation d’événements: concerts, lotos…
  • collectes de vêtements, de jouets, de matériel de puériculture…
  • ouverture d’une crèche et location de deux chambres dans l’orphelinat pour les personnes désirant nous aider sur place
  • parrainages des enfants et de l’orphelinat
  • recherches de sponsors et donateurs

Actuellement, nous pouvons recevoir 10 bébés et 3 enfants de plus de 3 ans.

Mais notre ambition ne s’arrête pas là.

 

Les enfants nous sont confiés par l’action sociale de Bobo-Dioulasso. Par l’intermédiaire de cette organisation, ils pourront être placés dans des familles d’accueil ou adoptés. Cependant, pour tous ceux pour lesquels ça ne sera pas le cas, nous nous engageons à les garder au sein de notre établissement et en aucun cas ils ne seront confiés à un autre orphelinat. En effet, notre but est qu’ils puissent avoir un équilibre familial stable et la possibilité d’accéder à l’instruction et à la santé.

 

Afin de garder la possibilité de prendre en charge de nouveaux nourrissons, il nous faut une nouvelle structure d’accueil. Dans ce but, nous étudions la possibilité d’acquérir un terrain où nous pourrons construire un complexe avec l’orphelinat pour tous les enfants, une école, un dispensaire et un centre de permaculture. Cela nous rendra autonome et nous permettra également d’aider les populations voisines ( apport en eau potable, école, agriculture, santé, …).